"Le seul point commun entre les personnes sans domicile, c'est la rue"

Suzanne de Bellescize • 14 novembre 2019
0 commentaire
0 like
25 vues

On ne naît pas dans la précarité, c'est un accident de la vie. Le seul point commun entre les personnes SDF, c'est la rue. Il n’y en a pas un-e qui y soit entré par le même chemin.

  • Le système adapte les gens à la rue (halte nuit, PASS , etc). Avant on essayait de les en sortir. Nous voulons avancer avec tout le monde, les riches, les pauvres, les hommes, les femmes, les handicapés... Nous devons être tous des acteurs de la question.
  • Il ne faut pas demander des cotisations, des subventions, il faut aider, être solidaire. 
  • Il faut rappeler aux "patrons du social" qu'ils ne font pas leur boulot. Ils disent à chaque fois que c'est la faute de l’Etat. Dans ce cas, il ne faut pas prendre l'argent de l’Etat ! (ils répondent à des AAP du Centre d'hébergement et de réinsertion sociale).
  • Les travailleurs sociaux n'ont pas les moyens d’agir sur le terrain. Ils ne sont pas aidés par leur tutelle et/ou leur hiérarchie. Beaucoup d’entre eux sont maltraités. 
  • La trêve hivernale est une connerie. Les centres n'ouvrent jamais à l'heure à cause des travaux. Et ça coûterait en fait moins cher de les laisser ouverts toute l'année.