Partage d’expérience de la Plateforme de Soutien aux Migrants

Suzanne de Bellescize • 14 novembre 2019
0 commentaire
0 like
16 vues

Le but de la "Plateforme de Soutien aux Migrants" - qui met en réseau 28 associations  - c'est de sortir le nez du guidon. La plateforme ne signe pas de communiqués, c'est un espace où les communiqués s'écrivent. C’est aussi un espace de formations et un réseau pour d’appui des actions juridiques. Voici quelques leçons à retenir de leur expérience : 

  • Souvent dans l'associatif, on fait les actions mais on oublie de mettre en place les outils pour l’après. Il convient de recueillir en continu les retours des participants.
  • Comment sortir de l'occupationnel, comment rendre actifs les personnes ?
  • La communication inter-culturelle est une "difficulté du quotidien" à considérer
  • Il faut davantage impliquer les personnes. Ex : faire connaître aux migrants faisant du maraîchage le devenir des légumes, la chaîne de distribution et transformation
  • Il faut savoir se renouveler. Ex. développer des écoles pour les mineurs non accompagnés (MNA). Sans logement, assister aux cours est rendu délicat.
  • Il ne faut pas "mobiliser" les bénéficiaires, c'est à nous de s'agréger à leurs luttes.
  • Il convient de prendre le temps d’expliquer les différentes dimensions du débat, (se) trouver des têtes de réseau pour partager les informations / savoirs. 
  • Il faut des réunions régulières entre associations et exilés, avec des ordres du jour qui sont décidés en démarrage de réunion. À Calais, des exilés ont demandé à faire une conférence de presse. Il y a eu des articles de presse et une réaction des autorités.