Brisons la glace, Parlons Psy !

Asma Arfaoui • 14 novembre 2019
0 commentaire
0 like
60 vues

Empathie, expression, et inclusion. Voilà les trois mots qui pourraient résumer la discussion autour de l’Atelier Parlons Psy. Fruit de la Fondation de France et de l’Institut Montaigne, Parlons Psy vise à libérer la parole et permettre aux personnes concernées par la santé mentale de proposer de nouvelles approches.

Trois tables rondes regroupent des personnes diverses autour de ce thème. Etudiants, bénévoles au sein d’associations, malades ou proches de malades ont discuté sur des questions relatives au soin des maladies psychiatriques. Le but final ? Rapporter une synthèse de solutions au Grand Rendez-vous Parlons Psy, qui se tiendra le 9 décembre prochain à la Maison de la Chimie à Paris.

Une brève présentation a initié l’Atelier : « Les maladies psychiatriques sont encore méconnues et mal considérées en France » lance l’animatrice. Il s’agit du point de départ des deux questions posées aux différents groupes : « Quels leviers permettent d’actionner l’empowerment des patients ? » et « Comment permettre une meilleure sensibilité concernant la santé mentale au sein de la société ? ».
Durant l’échange, des réponses similaires ont été partagées. Les participants se rejoignent sur les points suivants : Déstigmatisation des malades, reconfiguration des soins psychiatriques, et un renforcement du processus d’écoute.
Selon Claire Leroy Hatalah, sociologue spécialisée en santé mentale et travail, ces éléments de réponses sont récurrents durant les Ateliers. Un nouveau courant se crée. « Le soin psychiatrique seul n’a plus de valeur » affirme-t-elle. « Le soin doit-être présent dans toutes les sphères de la société ».